Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/REGARD-SUR-LE-MONDE-RCF?lang=fr
        REGARD SUR LE MONDE (RCF)

REGARD SUR LE MONDE (RCF)

Le mardi 5 février, sur les ondes de RCF Aube - Haute Marne, Mgr Joseph de Metz-Noblat a fait paraître sa chronique mensuelle, dont voici la synthèse.


RCF : Monseigneur, le mouvement des Gilets Jaunes a entraîné de la part du Président de la République l’ouverture d’un grand débat national. L’Eglise se doit-elle d’y participer ?
JMN : Je ne pense pas que l’Eglise en tant que telle doive se prononcer dans ce débat ; elle n’a pas en effet une pensée unique sur les différents sujets qui sont proposés. Mais les chrétiens eux-mêmes sont invités à s’exprimer, dans la richesse de leurs sensibilités. Personnellement, je pense participer à ce débat par mode électronique, puisque ce moyen est également proposé. Mais vous n’oubliez pas, et j’en ai parlé lors de ma précédente chronique, que l’Eglise de France a proposé, au sein des paroisses, un dialogue légèrement différent, puisqu’il ne porte pas sur les points précis voulus par le Gouvernement (la fiscalité, la transition énergétique, etc.), mais sur la signification de ce mouvement social.

RCF : Mgr Ginoux, évêque de Montauban, est pour sa part allé discuter avec les personnes sur les ronds-points ; il a été surpris par la condition très modeste de certaines d’entre elles. L’Eglise est-elle présente auprès des milieux populaires ?
JMN : Si un regard rapide sur les chrétiens pratiquants pourrait laisser croire qu’ils ne proviennent que des milieux aisés, force m’est de constater qu’en fait l’Eglise est bien présente auprès des milieux populaires. J’en veux pour preuve l’action d’un organe caritatif comme le Secours Catholique, celle des mouvements d’Action Catholique, ou la présence modeste de religieuses dans les cités. En fait, l’Eglise accompagne toute les catégories sociales, comme le Christ accompagnait les disciples d’Emmaüs.

RCF : Un groupe de dix-neuf intellectuels appelle l’Eglise à modifier son mode de fonctionnement en facilitant la participation des fidèles aux prises de décisions. Qu’en pensez-vous ?
JMN : Cela va dans le sens voulu par le pape François de la « synodalité ». Il l’a exprimé tout particulièrement lors du récent Synode des jeunes, d’abord concrètement en invitant à ce Synode non seulement des évêques, comme cela se fait habituellement, mais aussi des jeunes qui ont participé aux débats, et ensuite par un document encourageant une telle manière de faire à tous les niveaux de la vie ecclésiale. C’est d’ailleurs ce que nous-mêmes entreprenons, dans le diocèse de Langres, avec le Synode diocésain qui sera ouvert à la Pentecôte prochaine. Il s’agit de retrouver ensemble une dynamique d’évangélisation, pour que tous les habitants de la Haute-Marne puissent vraiment entendre la Parole du Christ, et s’attacher ainsi à Lui.

RCF : A l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse à Panama, le Pape vient de lancer une application « Click to pray ». L’avenir de l’Eglise est-il sur Internet ?
JMN : Comme tout progrès, Internet est un instrument ambivalent. Le meilleur et le pire se côtoient sur la Toile ! Formidable moyen de communication et de connaissance, il peut paradoxalement tenir les utilisateurs éloignés les uns des autres, dans un contact purement virtuel. Aussi l’application lancée par le Pape, si elle est utile, ne sera pas suffisante. La prière permet de relier entre elles des personnes, associées dans la même pensée. Mais cela ne dispensera pas de la rencontre concrète, y compris pour la célébration dominicale…

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican