Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/REGARD-SUR-LE-MONDE-RCF?lang=fr
        REGARD SUR LE MONDE (RCF)

REGARD SUR LE MONDE (RCF)

Le mardi 7 janvier 2020, sur les ondes de RCF Aube - Haute Marne, Mgr Joseph de Metz-Noblat a fait paraître sa chronique mensuelle, dont voici la synthèse.


RCF : Monseigneur, au seuil de cette année, je vous présente tous mes vœux ; mais d’ailleurs, d’où cette tradition des vœux vient-elle ?
JMN : Je pense qu’elle remonte à la nuit des temps. De la même manière que, chaque matin, nous nous souhaitons que le jour soit bon, chaque année, nous nous souhaitons que l’année soit bonne… Certes, la tradition des cartes de vœux s’est développée surtout au XIXème siècle, mais je pense que la formulation des vœux existe depuis toujours. Peu importe d’ailleurs la manière employée pour les exprimer : oralement, par courrier ou par message électronique ; l’essentiel, c’est de les présenter !

RCF : Les vœux ne se réalisent pas toujours ; est-ce vraiment utile de les formuler ?
JMN : Il est vrai qu’au début d’une année, vous ne savez pas ce qu’elle sera ! Certes, il y a des événements heureux qui peuvent être prévus : une naissance, un mariage, une rencontre. Mais il y aura aussi, comme toutes les années, des moments plus difficiles, des souffrances liées à la maladie, au deuil, aux aléas de l’existence ou de la vie de la société. Parfois, certains vœux sont formulés de façon très concrète, notamment lors des cérémonies de vœux organisées par des institutions ou des collectivités locales ; il s’agit souvent de projets à court ou moyen terme dont la réalisation est ainsi fortement espérée.

RCF : Les vœux ne désignent pas uniquement les souhaits…
JMN : C’est vrai ; le terme « votum », en latin, qui a donné aussi « vote », possède un sens fort, celui d’engagement devant Dieu. Il est employé par les religieux, qui font des « vœux solennels » ou par des personnes qui souhaitent obtenir de Dieu une faveur. Sans doute le sens contemporain de souhait s’enracine-t-il dans ce sens fort. C’est un souhait exprimé devant Dieu, un appel à la bénédiction divine : que Dieu conduise ta vie tout au long de l’année, que Dieu la bénisse !
Pour ma part, j’emploie volontiers cette formule : « Que le Seigneur vous accorde de garder le cœur dans Sa paix chaque jour. »

RCF : Nous formulons des vœux au 1er janvier, mais l’année n’a pas toujours commencé à cette date !
JMN : Vous le savez, c’est Jules César qui a instauré le début de l’année au 1er janvier. Après tout, cette date est arbitraire. D’ailleurs, le nom des mois est resté ancien : septembre est le neuvième mois (alors que le mot signifie le septième…). Jadis, c’était le mois de mars, celui où l’on reprenait la guerre, qui démarrait l’année. D’autres civilisations ont d’autres dates (nouvel an chinois, ou hébreu par exemple).
Au Moyen-Age, c’est le 25 mars qui était la date retenue, en référence avec l’Incarnation du Christ, qui apporte le changement à notre vie humaine. N’oubliez pas que le nombre d’années est compté depuis la naissance de Jésus. Et c’est l’édit du Roussillon, en 1564, qui remet le 1er janvier comme date officielle en France ; le pape le confirmera pour l’ensemble des catholiques en 1622.

RCF : La nouvelle année est souvent l’occasion de bonnes résolutions, rarement suivies d’effet. Pourquoi ?
JMN : Il y a une illusion, celle d’un redémarrage à zéro. La nouvelle année correspond à un nouveau cycle de vie, et nous pensons alors qu’elle peut être l’occasion d’un changement de notre manière de faire ; mais certaines habitudes sont en fait bien ancrées ! Ce sont elles qui nous permettent cependant d’être libres, parce que notre esprit n’est pas préoccupé par un certain nombre de tâches à faire, grâce à une forme d’automatisme. C’est le paradoxe de la vie humaine : le renouvellement des années n’épargne pas le vieillissement des êtres.
En conclusion, je souhaite à chacun une bonne et sainte année, sous le regard de Dieu !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican