Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/REGARD-SUR-LE-MONDE-RCF?lang=fr
        REGARD SUR LE MONDE (RCF)

REGARD SUR LE MONDE (RCF)

Le mardi 3 décembre 2019, sur les ondes de RCF Aube - Haute Marne, Mgr Joseph de Metz-Noblat a fait paraître sa chronique mensuelle, dont voici la synthèse.


RCF : Monseigneur, vous voulez avec nous évoquer l’intérêt du patrimoine ; c’est un terme large... comment le définiriez-vous ?
JMN : Comme vous l’entendez, le mot patrimoine vient du latin « pater », le père. C’est donc l’ensemble des biens, matériels ou immatériels, dont nous héritons de nos pères. Même si elle n’a pas toujours été active, la préservation du patrimoine est précieuse. Car, comme le disait le Maréchal Foch : « Un peuple sans passé est un peuple sans avenir. » S’intéresser au patrimoine, à l’héritage de nos pères, c’est d’abord s’intéresser à nos racines, c’est revenir à la source de notre identité. C’est comprendre aussi pourquoi nous agissons ainsi, dans la lignée de nos aïeux.
Nous voyons bien que d’un pays à l’autre, la manière de vivre, de construire les bâtiments, d’organiser la société, de comprendre le monde dans lequel nous vivons… cette manière varie. Reconnaître cette manière de faire, l’accueillir, c’est comprendre sa propre identité.

RCF : Plus qu’une connaissance du patrimoine, il y a souvent un réel attachement. On pense par exemple à la cathédrale Notre-Dame, véritable symbole du patrimoine français, qui a été dévorée par le feu au printemps dernier... Les Français ont tous été très affectés. Comment explique-t-on cela ?
JMN : La cathédrale Notre-Dame est un des symboles de Paris, avec la Tour Eiffel ; imaginez-vous Paris sans la Tour Eiffel ? Supprimer l’un de ces symboles, c’est en quelque sorte supprimer Paris, et par conséquent supprimer la France. Voilà pourquoi tous les Français ont été choqués par l’incendie de cette cathédrale. Cela conforte ce que je viens de vous dire, quant à l’identité d’un peuple.

RCF : Chaque année ont lieu les journées européennes du patrimoine (qui ont d’ailleurs été initiées par le ministère de la culture français en 1984). Est-ce qu’une fois par an, c’est suffisant ?
JMN : C’est un moyen utile pour comprendre le patrimoine ; il est ainsi possible d’entrer dans des lieux qui ne sont ouverts qu’à cette occasion. Certes, nous avons un certain nombre de musées qui existent ; ils sont d’ailleurs de plus en plus conçus de façon pédagogique. Il serait dommage de s’intéresser au patrimoine sans entrer dans la compréhension de sa fonction. Ainsi, les bâtiments laissés sont la mémoire d’un peuple. Une église n’est pas un musée, elle est d’abord un lieu de prière, un lieu vivant. Il y a eu des débats à propos de la reconstruction de Notre-Dame, avec le désir de quelques personnes de gommer la dimension religieuse de l’édifice…

RCF : Entretenir le patrimoine, ça coûte cher. C’est pour cela qu’a été mis en place l’an dernier le Loto du Patrimoine. Qu’en pensez-vous ?
JMN : Je trouve l’initiative intéressante. La tentation peut être grande de renoncer à cet entretien, parfois au prétexte que le passé est dépassé. En créant ce Loto, M. Bern a eu l’idée géniale d’associer un gain à un petit placement Mais en fait, au-delà de quelques gagnants, chaque Français va bénéficier d’un gain immense : profiter de la beauté du patrimoine !

RCF : Il est parfois question de « patrimoine de l’humanité », celui-ci étant défini comme « un ensemble de biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité. » Est-ce que c’est vraiment le cas ?
JMN : Il est heureux que l’UNESCO s’intéresse à l’ensemble du patrimoine mondial. Certains sites, certaines coutumes risquent de disparaître, broyés par la mondialisation et le poids de la civilisation occidentale. Nous voulons, dans cet esprit de reconnaissance des richesses des peuples, faire valoir chez nous cet événement singulier qu’est le Grand Pardon de Chaumont. Conserver le patrimoine, c’est entrer dans la chaîne des générations, c’est aussi transmettre à ses enfants ce que l’on a de meilleur.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican