Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/Pierre-et-Mohamed-au-theatre-a-Chaumont
      "Pierre et Mohamed" au théâtre à Chaumont

"Pierre et Mohamed" au théâtre à Chaumont

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Le vendredi 26 janvier, à 20h30, au Nouveau Relax à Chaumont, a été présentée la pièce "Pierre et Mohamed", dans le cadre du Grand Pardon.


Il y a seize ans, le 1er Août 1996, Mgr Pierre Claverie, dominicain et évêque d’Oran, était assassiné avec Mohamed Bouchikhi, un jeune algérien qui le conduisait à son évêché. La pièce rend hommage au message d’amitié, de respect et de volonté de dialogue interreligieux de Pierre Claverie ainsi que de la fidélité et de l’amitié profonde de Mohamed Bouchikhi.

« Le dialogue est une oeuvre sans cesse à reprendre : lui seul nous permet de désarmer le fanatisme, en nous et chez l’autre »

Un message qui n’a rien perdu de son actualité, alors que différents intégrismes religieux se font de plus en plus violents dans le monde.

Monseigneur Pierre Claverie

Pierre Claverie est né le 8 mai 1938 dans le quartier populaire de Bab El-Oued à Alger, dans une famille pied-noir présente dans ce pays depuis quatre générations.
Après son baccalauréat, il gagne Grenoble puis rejoint l’ordre dominicain : il entre au noviciat au couvent de Lille en 1958 et fait ses études au Saulchoir (région parisienne). Il est ordonné prêtre en 1965. Passionné, il apprend l’arabe et devient un excellent connaisseur de l’Islam. Il dirige à Alger, à partir de 1973, le Centre des Glycines, un institut d’études arabes et islamiques initialement conçu pour les religieux voulant vivre en Algérie, mais qui attire de nombreux Algériens musulmans désireux de mieux connaître leur culture et surtout apprendre l’arabe.
Homme de dialogue, il participe à de nombreuses rencontres entre chrétiens et musulmans, non sans critiques parfois sur un dialogue interreligieux qui lui paraît trop souvent se payer de mot. Il est nommé évêque d’Oran le 21 mai 1981 et consacré le 2 octobre 1981, succédant ainsi à Monsiegneur Teissier, nommé à Alger

Mohamed Bouchikhi

Mohamed a laissé un carnet intime ainsi que quelques lettres. Très marqué par la guerre civile algérienne, il fait preuve d’une vie intérieure très riche ainsi que d’une maturité qui l’aident à prendre conscience du danger, comme en témoigne cette prière dans les dernières pages de son carnet :
« Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Avant de lever mon stylo, je vous dis : La Paix soit avec vous. Je remercie celui qui va lire mon carnet de souvenirs, et je dis à chacun de ceux que j’ai connus dans ma vie que je les remercie. Je dis qu’ils seront récompensés par Dieu au dernier jour. Adieu à celui qui me pardonnera au jour du jugement ; et celui à qui j’aurai fait du mal, qu’il me pardonne. Pardon à celui qui aurait entendu de ma bouche une parole méchante, et je demande à tous mes amis de me pardonner en raison de ma jeunesse. Mais, en ce jour où je vous écris, je me souviens de ce que j’ai fait de bien dans ma vie. Que Dieu, dans sa toute-puissance, fasse que je Lui sois soumis et qu’Il m’accorde sa tendresse… »

En savoir plus

Le Nouveau Relax : 15 bis rue Levy Alphandéry 52000 Chaumont
Contact : 0608415864 ou 0680142911

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican