Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/Pelerinage-marial-Jour-1?lang=fr
      Pèlerinage marial - Jour 1

Pèlerinage marial - Jour 1

dimanche 26 juillet 2020

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Jour 1 : dimanche 26 juillet 2020


VIDEO : A la grotte, prier avec Marie quand Jésus s’absente à nos yeux


« JE SUIS »

L’Alliance comme mystère d’anticipation.

Marie parle comme son Fils : « Je suis… le chemin, … la vérité, … la vie, … le pain de vivant... »

c’est Dieu qui dit « JE SUIS celui qui suis » Ex 3, 14.

Marie ne parle pas à la place de Dieu, mais si elle parle comme Lui, c’est qu’en son humanité rachetée par son Fils, elle correspond parfaitement au projet de Dieu.

Dans ce « Je suis » prononcé par Marie, nous contemplons l’Alliance que Dieu a scellé avec l’humanité ; la victoire de Dieu sur le mal est anticipé dans la personne de Marie.

Dans notre baptême et notre vie à la suite du Christ, cette victoire est aussi anticipée.


Intervention de Mgr Joseph de Metz-Noblat,

évêque de Langres

Chers amis pèlerins, malades et hospitaliers,

Notre pèlerinage interdiocésain est vécu de bien curieuse manière cette année. L’épidémie qui a frappé directement notre pays aux mois de mars et avril, et qui subsiste encore, heureusement de façon moins violente, nous contraint à rester chez nous. Mais nous voulons tout de même effectuer un pèlerinage par la pensée. Ce n’est pas une innovation que nous réalisons : jadis, ceux qui ne pouvaient pas partir effectuaient une démarche similaire dans certaines cathédrales où est tracé au sol un labyrinthe ; ou encore le roi de France Philippe le Bel commença en 1308 la construction aux portes de Paris d’une réplique du sanctuaire Notre-Dame de Boulogne, pour avoir moins de chemin à faire ; ou enfin Bernadette elle-même, au couvent de Nevers, allait jusqu’à la chapelle du jardin pour faire son pèlerinage à la grotte…

Quel est le but d’un pèlerinage ? Il peut être double, voire triple. Le motif premier qui nous entraîne à partir est habituellement l’action de grâces, c’est-à-dire le fait de remercier le Seigneur, ou la Vierge, ou un saint, pour un bienfait obtenu. C’est l’occasion de regarder notre vie et de voir qu’elle est jalonnée de cadeaux qui viennent la rendre agréable : événements heureux de la vie humaine que sont une naissance, un mariage, une guérison, une rencontre amicale, l’obtention d’un emploi, etc. Le second motif est le désir d’obtenir un bienfait. La lecture de ce jour, qui évoque la prière de Salomon – plus exactement le rêve qu’il fait à Gabaon, au cours duquel il prie en demandant la sagesse – nous stimule dans la prière véritable : la recherche du seul bien qui compte, l’Amour, amour de Dieu et amour de notre prochain. Et nous sommes invités à ne pas prier chacun pour soi, mais pour les autres. Le troisième motif peut sembler plus distant des deux premiers, mais il n’en est pas moins noble : c’est la découverte (ou les retrouvailles) de lieux et de personnes, par la visite ou par le service.

Je ne sais pas lequel de ces buts aviez-vous au cœur lorsque vous aviez prévu de partir à Lourdes. Peut-être était-ce, d’ailleurs, un mélange des trois. Mais nous allons pouvoir les honorer. Pour cela, je vous propose plus particulièrement trois cantiques. Le premier chant qui nous aidera est celui du Magnificat. Marie a su exprimer envers le Seigneur toute sa gratitude en reconnaissant que Celui-ci s’était penché sur son humble servante et avait fait pour elle des merveilles. Le second chant est celui du « Je vous salue Marie » par lequel nous demandons à la Vierge de prier pour nous, pauvres pécheurs, et donc de nous donner un « coup de pouce » pour nous tourner vers le Père. Le troisième est intitulé « La première en chemin », par lequel nous lui demandons de marcher avec nous sur nos chemins de foi, ou de croix. Pourquoi trois cantiques ? Parce que saint Augustin assure que « chanter, c’est prier deux fois. » Notre prière sera ainsi plus intense, notre cœur plus ouvert, notre pèlerinage plus fructueux.

Et n’oublions pas d’emmener avec nous ceux qui comptent sur notre humble prière. Bon pèlerinage !

+ Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican