Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/Jeanne-Mance-intronisee-au-Temple-de-la-renommee-medicale-canadienne?lang=fr
      Jeanne Mance intronisée au Temple de la renommée médicale canadienne

Jeanne Mance intronisée au Temple de la renommée médicale canadienne

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Six héros canadiens de la médecine sont intronisés chaque année au Temple de la renommée médicale canadienne. Leur travail peut prendre la forme d’une seule contribution exceptionnelle ou d’une vie entière de réalisations méritoires. Pionniers dans leur domaine, ils et elles sont des modèles d’excellence dans le domaine de la santé, au Canada et partout dans le monde.


"En mai 1642, Jeanne Mance, une missionnaire soignante, ouvre un petit dispensaire qui deviendra l’Hôtel-Dieu de Montréal, qui a servi la population du Canada pendant 375 ans, pour finalement fermer ses portes en 2017. Cette femme courageuse, fervente croyante et grande administratrice, a établi, agrandi et préservé l’une des institutions médicales les plus anciennes et les plus durables, tout en affrontant et en surmontant d’innombrables difficultés. Avec l’aide secrète d’une puissante et riche bienfaitrice, Jeanne Mance a fait la périlleuse traversée de l’Atlantique vers Montréal, qui était à l’époque une île inhabitée. Elle est retournée en France trois fois par la suite pour aller recruter les trois premières religieuses Hospitalières de Saint-Joseph. Dans la colonie naissante et précaire, Jeanne Mance était responsable de l’administration de l’intérieur : économie, finances, approvisionnements et des soins du corps et des âmes. On la décrit parfois comme la première « infirmière laïque » en Amérique du Nord. Elle a créé un héritage durable dans le domaine des soins aux malades et aux blessés, en traitant tous les peuples de la Nouvelle-France sans exclusion. Jeanne Mance a réussi à évoluer dans les complexités du pouvoir politique et du pouvoir religieux à une époque souvent dangereuse, toujours incertaine, baignée d’intrigue et d’ambition. Elle est décédée en 1673 et est enterrée dans la crypte sous la chapelle de l’Hôtel-Dieu, au cœur de la ville qu’elle a servie."

B

En savoir plus

Source : Canadian Medical Hall of Fame

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican