Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/Demission-du-grand-maitre-de-l-Ordre-de-Malte
        Démission du grand maître de l’Ordre de Malte

Démission du grand maître de l’Ordre de Malte

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Après un mois d’un bras de fer inédit entre l’Ordre souverain de Malte et le Saint-Siège, le Grand maître de l’Ordre Matthew Festing a accepté de démissionner à la demande du pape François,


En crise avec le Saint-Siège, le grand maître de l’Ordre de Malte, Fra’Matthew Festing, a démissionné à la demande du pape François, a annoncé un porte-parole de l’Ordre.

« Le pape lui a demandé de démissionner et il a accepté », a déclaré mardi soir 24 janvier à l’agence Reuters un porte-parole de l’Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, dont le siège est à Rome, à l’issue d’une rencontre entre le grand maître et le pape plus tôt dans la journée.

Le grand maître était en conflit avec le pape depuis qu’il avait exigé, début décembre, la démission de son numéro 3, le grand chancelier Albrecht von Boeselager, arguant que ce départ était demandé par le Saint-Siège.

Un ordre religieux laïc

Soulignant que l’Ordre est un ordre religieux laïc, le pape avait alors nommé une commission d’enquête dont le grand maître rejetait la compétence en raison du caractère souverain de l’Ordre, sujet de droit international.

La semaine dernière, Fra’ Matthew Festing était même allé jusqu’à mettre en cause l’intégrité des membres de la commission, fermement défendue ensuite par le Vatican.

D’origine Britannique, Fra’ Matthew Festing, 67 ans, avait été élu à vie à la tête de l’Ordre de Malte en 2008.

Un important acteur du monde humanitaire

Selon la constitution de l’Ordre, le grand maître doit maintenant formellement remettre sa démission au Conseil souverain, son gouvernement, qui informera ensuite officiellement le Saint-Siège.

Jusqu’à l’élection d’un nouveau grand maître, l’Ordre, important acteur du monde humanitaire dont les origines remontent au XIe siècle, sera dirigé par son numéro 2, le grand commandeur, l’Autrichien Ludwig Hoffmann von Rumerstein, 80 ans.

Nicolas Senèze, à Rome pour le journal La Croix - (JDVLT)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican