Eglise catholique de Haute-Marne
https://52.catholique.fr/A-Dieu-Pere-Gerard-Beuret?lang=fr
        A-Dieu Père Gérard Beuret

A-Dieu Père Gérard Beuret

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Le Père Gérard Beuret, âgé de 84 ans, est décédé à Saint-Dizier le 30 octobre 2021. Une veillée de prière aura lieu le mercredi 3 novembre à 20h à Sainte-Thérèse du Vert Bois, ses obsèques seront célébrées le vendredi 5 novembre à 10h en l’église Notre-Dame de Saint-Dizier par le Père Benoît Sepulchre.


Le Père Gérard Beuret est né à Langres le 23 juin 1937. Après des études au Petit Séminaire de Langres et au Grand Séminaire de Langres puis de Châlons sur Marne, il a été ordonné prêtre le 14 juillet 1963 à Langres par Mgr Atton.
Il est successivement vicaire à La Noue (Saint-Dizier) en 1963, à l’équipe du Vert Bois (Saint-Dizier) en 1971 et chargé de la JOC pour le secteur Nord. Curé de Sainte-Thérèse du Vert Bois en 1983 (et modérateur de l’équipe en 1986), il est chargé du ministère pastoral auprès des malades avec le P. Michel Daouze en 1988, puis de la pastorale en monde ouvrier en résidence à Marnaval en 1989.
Il suit des études à Paris en 1991-92. Nommé curé de Villiers-le-Sec en 1992 et de l’ensemble paroissial de Condes en 1993, il coordonne la pastorale en monde ouvrier pour Chaumont et Langres. A partir de 1996, il accompagne l’Aumônerie de la Maison d’Arrêt de Chaumont.
Il est curé de WASSY en 2002, puis prêtre auxiliaire à Saint-Dizier en 2013. Il est chanoine titulaire depuis 2015.

Il était aussi l’auteur d’un poème concernant le conflit entre Israël et la Palestine :

Au pays de Jésus
Je connais un pays mis à feu et à sang, où la haine nourrit de tels affrontements.
Ce pays qui pourtant fut le lieu de naissance d’un dieu qui se fit homme, à notre ressemblance.
Son message de paix d’amour et d’espérance ne peut s’accommoder à de telles souffrance.
Il est venu déjà sous l’aspect d’un enfant, il n’avait vraiment pas l’aspect d’un conquérant !
Apaisez vos colères, arrêtez vos combats ! car en chaque êtres humains habite un cœur qui bat.
Hissez le drapeau blanc, reprenez le dialogue.
Il faut cessez très vite ce trop triste épilogue !

Que Dieu l’accueille dans sa grande miséricorde, qu’il puisse désormais reposer en paix et soutenir notre prière de la sienne.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ma paroisse en un clic


Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican